(traduction en français par Giuliana Giobbi)

Voici une brève et simple description des images qu’on peut trouver dans l’app Nasa Selfies, que tu peux lire et enregistrer pour ton astro-documentaire. En outre, en cliquant sur le nom de l’objet, on ouvre un link avec l’image du catalogue et votres descriptions. Si tu aussi veux envoyer des descriptions, et les retrouver dans ces pages (avec ton nom, comme auteur), il suffit de remplir le formulaire qu’on trouve  dans cette page a.

  • Andromeda Galaxy (Galaxie d’Andromède)
    La Galaxie d’Andromède a est une galaxie spirale géante, 2,5 millions d’années-lumière loin de la Terre, dans la direction de la constellation d’Andromède. C’est la galaxie la plus grande près de la Voie Lactée. Elle est tellement grande, qu’on peut la voir même à l’oeil nu! Mon visage est inquiet, parce que cette galaxie se déplace rapidement dans notre direction, et peut-etre qu’on entrera en collision dans quelque milliards d’années, probablement 4.
  • Antenna Galaxies (Galaxies des Antennes)
    Ce sont deux galaxies en spirale, qui s’entrechoquent. Elles se situent à peu près 70 millions d’annèes-lumière de nous, dans la direction de la constellation du Corbeau. Elles s’appellent Antennes à cause des deux longues moustaches, inclinées vers l’extérieur, et formées de gaz, poussière et étoiles. Les deux galaxies s’embrassent depuis quelques centaines de millions d’annèes. Le long de leurs bras, beaucoup d’ètoiles sont en train de se former.
  • Aquila Bubbles (Bulles de l’Aigle)
    Cette nuage de gaz et poussière est pleine de  bulles, qui sont gonflées par le vent et par les rayonnements de grandes ètoiles jeunes. Chaque bulle est à peu près 10-30 annès-lumières, et pleine de centaines, ou bien milliers d’ètoiles. La region est située dans notre galaxie, la Voie Lactèe, dans la constellation de l’Aigle.
  • Arp 142 Galaxies (Galaxies d’Arp 142)
    Ces sont deux galaxies qui se sont rencontrèes… et ça ne s’est pas bien fini pour eux. Elles s’appellent NGC 2936: une fois, c’ètait une galaxie en spirale, et NGC 2937, une galaxie elliptique plus petit. Vous ne trouvez pas qu’elles ressemblent un pingouin qui protège son oeuf o?
  • Bubbles within bubbles (bulles entre bulles)
    Ici on voit une bulle géante, sculptée dans la poussière de l’espace par le vent stellaire, et des bulles plus petites dedans. La bulle grande est au centre de l’imagine, tandis que les deux bulles plus petites, en jaune, se trouvent à l’intèrieur de son bord.
  • Cartwheel Galaxy (Galaxie de la Roue de Chariot)
    Cette galaxie est surnommée Roue de Chariot. Sans doute, c’est une galaxie très étrange. Elle se situe à peu près 500 millions d’années-lumières loin de nous, envers la constellation du Sculpteur. Ce n’est pas très grande: environ 150millions d’années-lumières, donc peu plus grande que la Voie Lactée.
  • Cassiopeia A (Cassiopée A)
    Cassiopée A est un reste de supernova, qui se trouve dans la constellation de Cassiopée, plûtot facile à trouver, parce que en ciel, elle ressemble à une W. Elle est très brillante dans les ondes radio, mais très faible dans le visible… donc, on ne peut pas la voir à l’oeil nu. La supernova qui est à l’origin de Cassiopée A a explosé il y a environ 11mille ans, et on pense que la lumière de l’explosion ait atteint la Terre il y a à peu près 300 ans.
  • Cat’s Paw Nebula (Nébuleuse Patte de Chat)
    Voici la Nébuleuse Patte de Chat o, une des regions de formation stellaire les plus proches à l’intérieur du Bras du Sagittaire de la Voie Lactée, visible dans la constellation du Scorpion.
  • Cepheus C and Cepheus B Star Cluster (Amas stellaires Céphée A et Céphée B)
    Cette image répresente un vrai portrait de famille, avec des étoiles jeunes, étoiles parents et étoiles grand-parents. Les étoiles très jeunes se forment dans des nuages denses de materiaux, comme la strie noire qui forme Céphée C, sur la gauche. Pendant que les étoiles grandissent, elles produisent des vents qui soufflent le gaz et la poussière vers l’extérieur, pour former des nebuleuses belles et lumineses, comme le point blanc brillant, qui semble illuminer en rouge la partie supérieure de la nébuleuse plus grande, en haut à droit. Enfin, la poussière et le gaz se dispersent, et les amas stellaires se retrouvent seuls dans l’espace, comme en Céphée B.
  • Christmas Tree Cluster (Amas Arbre de Noel)
    Dans la constellation du Licorne, c’est Noel toute l’année! En regardant envers cette constellation, en fait, nous pouvons trouver un amas d’une vingtaine d’étoiles bleues, donc jeunes, disposées à triangle, avec la pointe  vers le sud: une forme particulière, qui rappelle juste la forme de l’arbre de Noel, mais seulement si nous le regardons dans l’hémisphère austral! Tout autour, des proto-ètoiles en formation des nèbuleuses voisines, complétent l’ensemble, et rassemblent des boules colorèes de Noel.
  • Cigar Galaxy (Galaxie du Cigare)
    La Galaxie du Cigare (aussi connue comme M82) est une galaxie active dans la constellation de l’Ourse Majeure. Elle se trouve à peu près 12 millions d’années-lumière de la Terre, et est très proche de la grande et célèbre M81. C’est une galaxie dans laquelle la formation stellaire est beaucoup plus intense que la normale, par rapport aux autres galaxies, comme par example la notre. Son nom vient de sa forme allongée, comme celle d’un cigare.
  • Coyote Head Nebula (Nébuleuse Tête de Coyote)
    L’image de cette magnifique nébuleuse fait partie d’une des plus grandes images panoramiques de notre galaxie, une composition de plus de 2 millions d’images infrarouges prises par le télescope spatiale Spitzer. La nebuleuse s’appelle Tête de Coyote pour sa forme particulière, mais l’imagination n’a pas de limites, et quelqu’un y voit aussi un poisson, ou bien un raton-laveur. L’image est composée de plusiers filtres, qui montrent sa composition: rouge pour la poussière, vert pour le gaz chaut, blanc où gaz et poussière se mélangent.
  • Crab Nebula (Nébuleuse du Crabe)
    La Nébuleuse du Crabe est le reste d’une supernova, visible dans la constellation du Taureau. Elle est plus de six années-lumière loin, et ses gaz sont en train de s’étendre à une vitesse de 1500 kilomètres par seconde. La supernova qui l’a produite, fu observée pour la prémière fois le 4 Juillet 1054, et a etée enregistrèe par les astronomes chinois et arabes du temps. Elle se trouve à peu près 6500 annès-lumières du Système Solaire, donc l’événement qui l’a produite c’ètait en fait 6500 annèes avant son observation, en 1054, c’est-à-dire à peu près 5400 a.C. Au centre de la nebuleuse, on trouve la pulsar du Crabe, une étoile de neutrons, avec un diamètre d’environ 30 kilomètres.
  • Cygnus X Star-Forming Region (Region de formation stellaire du Cygne X)
    Sur le lieu même du coeur de la constellation du Cygne, à une distance d’environ 5000 annèes-lumière, il y a une des règions de formation stellaire les plus troublèes de toute la galaxie, la région Cygne-X! Elle est belle, mais aussi siège violente d’una naissance stellaire continuèe: cette region – prise dans l’image du telescope spatiale Spitzer – contient des ètoiles très jeunes et très lumineuses, bulles de gaz en expansion, gonflées par le vent stellaire, produit par des etoiles massives et filaments de gaz dense. Elle s’étend pour à peu près 600 années-lumière, et est l’ensemble nébulaire plus grand, connu dans toute la Voie Lactée. Elle est aussi, naturellement, une des régions préferées pour étudier les mécanismes conduisant à la formation des étoiles. 
  • Dragonfish Nebula (Nébuleuse du Poisson Dragon)
    La nébuleuse du Poisson Dragon est 30mille années-lumière loin de nous, en direction de la constellation de la Croix du Sud, et est placée à peu près 450 années-lumière. Des étoiles géantes qui sont en cette nebuleuse, les vents soufflent si fort, qu’ils ont crée une bulle dans le gaz, qui est grande plus de 100 années-lumière, avec une forme qui rappelle la bouche du poisson dragon, un poisson géant avec trente-deux dents. On dit que les deux étoiles les plus grandes et lumineuses, qui forment ses yeux, sot des étoiles à peine nées. Cette nebuleuse contient certaines des étoiles les plus imposantes de la galaxie de la Voie Lactée. À cause de sa distance et position, elle est absolument invisible à la lumière visible, parce que la poussière interstellaire absorbe et rougit sa lumière, et la cache. Pourtant, le télescope Spitzer l’a vue très bien, dans l’infrarouge.
  • Enterprise Nebula (Nébuleuse Enterprise)
    Cet objet, qui rappelle le célèbre vaisseau spatial de Star Trek, represente une region qui appartient au disque de notre galaxie, la Voie Lactée, et montre deux regions de formation stellaire, qui, observées à la lumière visible, sont cachées derrière une brume de poussière. La capacitè de Spitzer de balayer les nuages de poussière a révelè bien de lieux de formation stellaire.
  • Eta Carinae Star-Forming Region (Nébuleuse de la Carène)
    La Nébuleuse de la Carène est située au coeur de la Voie Lactée, mais malheuresement nous ne pouvons pas l’observer… on la voit (très bien, même à l’oeil nu) de l’hémisphère sud, dans la constellation de la Carène. Elle est une des regions les plus grandes, qui contiennent hydrogène ionisé, à l’intérieur de notre Galaxie, et beaucoup d’étoiles se forment dans la nébuleuse. Sa taille atteint 260 annèes-lumière; elle est à peu près 7500 années-lumière loin de la Terre. La nebuleuse encercle différents amas ouverts, et une des étoiles les plus massives qu’on connait, Eta Carinae.
  • Flame nebula (Nébuleuse Flamme)
    La Nébuleuse Flamme est une nébuleuse diffuse, qui rappelle une flamme, visible dans la constellation d’Orion. Elle est très proche de l’étoile très brillante Alnitak, l’étoile plus à gauche de la ceinture d’Orion, au point d’être presque éclipsée par sa luminosité. Elle fait partie du grande complexe de la nuage moléculaire d’Orion, et peut être observée avec un telescope puissant.
  • Galactic Snake (Serpent Galactique)
    Le telescope spatial Spitzer de la Nasa a capturé l’image de quelque chose qui “rampe” dans le plan de notre galaxie. L’objet qui rassemble à un serpent est in fait le noyau d’un nuage épais et poussièreux, siège d’une intense formation d’étoiles massives (les points jaunes et oranges). À cause de sa forme particulière, cette region filamenteuse, qui se situe à peu près 11mille annés-lumière de nous dans la constellation du Sagittaire, prend le nom de Serpent Galactique o
  • Galactic Center (Centre Galactique)
    Le Centre Galactique est le centre autour duquel tournent toutes les étoiles de la Voie Lactée. Il se trouve à peu près 8000 26mille année lumière de la Terre, en direction de la constellation du Sagittaire, au point où la Voie Lactée apparait plus lumineuse. Juste là, au centre de la Voie Lactée, il y a un trou noir énorme … un trou noir supermassif.
  • Ghost of Jupiter (Fantôme de Jupiter)
    La nébuleuse NGC 3242, connue aussi comme ‘Fantôme de Jupiter’ est une nébuleuse planétaire placée dans la constellation de l’Hydre, à peu près 1400 années-lumière loin, et visible même avec un télescope amateur. Elle a été découverte par William Herschel le 7 février 1785 dans l’Afrique du sud. Son nom provient de la ressemblance à la planète Jupiter, même si, en fait, elle n’est pas une planète, mais plutôt ce qu’il reste d’une étoile, quand le combustible nucléare se termine. Les couches le plus extérieures s’étendent, en formant la nébuleuse, avec au centre un’étoile à neutrons.
  • Green City (Cité verte)
    Dans cette image, on voit des étoiles très lumineuses, qui éclairent une brume verdâtre, constituée par hydrogène et composès du carbone, qui ici sur la Terre, on peut trouver dans le gaz déchappement des véhicules. Dans l’éspace, au contraire, ces composés se forment dans les nuages noirs, qui sont à l’origine des étoiles. Les stries jaunes qu’on voit prés de l’étoile en haut à gauche, sont probablement dues à des grains de poussière alignés aux camps magnétiques.
  • Helix Nebula (Nébuleuse de l’ Hèlice)
    Voici la Nebuleuse de l’Hèlice, une des nébuleuses planètaires les plus proches de nous. Elle est située seulement à 650 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Verseau. Seulement… pour ainsi dire! Elle est grande environs 2 années-lumière et demi, et s’est formée à la fin de vie d’une étoile comme le Soleil.
  • IDCS J1426.5+3508
    Ceci est un amas de galaxies dans la constellation du Bouvier, qui est très facile à trouver, parce qu’il y a la très brillante étoile Arcturus. Il est 10 milliards d’années lumière… ça c’est  beaucoup! Donc cette image remonte jusq’à quand l’amas avait un peu plus de 3 milliards d’ans et demi.
  • IRAS 13481-6124
    Voici une region de formation stellaire, où on voit très bien un’ètoile jeune très lumineuse, en haut à gauche, qui est à peu près vingt fois plus massive que notre Soleil, et cinq fois plus grande. C’est la priemier étoile bébé plutôt grosse, que les astronomes pourraient réussir à étudier bien, avec son disque de poussière qui encore l’encercle.
  • IRAS 19312+1950
    L’ètoile rouge brillante au centre de la belle nébuleuse de cette image, prise par le télescope spatial Spitzer, s’appelle IRAS 19312 + 1950, un sigle qui provient des coordonnées du ciel. C’est une étoile très particulière: elle est à peu près 10 fois plus massive que notre soleil, et émets 20000 fois plus d’énergie. Selon les astronomes, c’est une proto-étoile à peine formée. Ce qui est bizarre, cest qu’elle a aussi les caracteristiques généralement associées aux étoiles très vieilles. C’est un objet vraiment énigmatique!
  • Iris Nebula (Nébuleuse Iris)
    La Nébuleuse Iris est une nébuleuse par réflexion, c’est à dire un nuage qui renvoie la lumière des quelques étoiles voisines, enveloppées dans son intérieur. Elle est à peu près 1400 années-lumière loin, et environs 6 années-lumière grande. Probablement, elle fait partie du grand nuage moléculaire de Céphée. Si les conditions du ciel sont favorables, elle peut etre vue avec des jumelles puissantes. Son nom rappelle la fleur Iris, qui est bleue… la couleur dominante de la nébuleuse, caracteristique des graines de poussière qui réflettent la lumière des étoiles.
  • Jack-o-Lantern Nebula (Nébuleuse Citrouille de Halloween)
    Ce nuage de gaz et poussière a été suranommée “Nébuleuse Jack-o’-lantern”, le nom qui est usé dans les pays anglosaxones pour indiquer notre citrouille de Halloween. Les vents stellaires crées par une étoile qui est 15 – 20 fois plus lourde que le Soleil, qui se trouve dans le nuage, ont balayé la poussière et le gaz environnant, en les poussant vers l’extérieur, et ont crée ces qui rassemblent les yeux et la bouche d’une épouvantable citrouille cosmique de Halloween.
  • Large Magellanic Cloud (Grand nuage de Magellan)
    Le Grand Nuage de Magellano est une galaxie naine, probablement un satellite de la Voie Lactée (dans le sense qu’elle est liée à notre galaxie par la force de gravitè, comme la Luna à la Terre). Elle est située à peu près 160mille années-lumière loin, et est la galaxie la plus proche à la Voie Lactée, après la galaxie naine du Chien Majeur (42mille années-lumière) et celle du Sagittaire (52 années-lumière). Sa masse est dix fois plus pétite que celle de la Voie Lactée, et contient environs 20 milliards d’étoiles. Naturellement, elle est beaucoup plus petite que la Voie Lactée, environs 14mille annés-lumière. Elle est souvent considerée une galaxie irrégulaire, mais, en fait, elle contient dedans une épaisse “bande” d’étoiles, qui traverse son centre. Ceci pourrait signifier que, à l’origine, elle était une galaxie spirale barrée, comme la notre, qui, à cause des grandes forces marémotrices, due à l’interaction avec notre galaxie et le Pétit Nuage de Magellan, a subi des déformations. On peut l’observer à l’oeil nu dans l’hémisphère austral!
  • Messier 17
    Cette nébuleuse a beacoup de noms différents: elle s’appelle Nébuleuse Omega, Nébuleuse du Cygne, Nébuleuse Fer à Cheval, Nébuleuse Langouste … outre que M17, de l’index du célèbre catalogue de Messier, qui énumère beaucoup des objets diffusés les plus beaux, visibles dans le ciel. C’est une nébuleuse en emission, placée dans la constellation du Sagittaire, à peu près 6mille années-lumière de nous, si brillante qu’elle peut etre vue meme à l’oeil nu. Dans cette nébuleuse, beaucoup d’ètoiles se forment, dont certaines sont rassemblées pour former un amas ouvert de 35 étoiles, trés cachè par la poussière. La couleur rouge vive de la nébuleuse est dûe à l’excitation des atomes d’hydrogène. La masse de la zone la plus lumineuse est à peu près 800 fois la masse du Soleil.
  • Messier 78
    M78 est la nébuleuse à réflexion la plus brillante du ciel, visible dans la constellation d’Orion (juste au-dessus de la ceinture). Elle se situe à 1600 années-lumière de la Terre, et s’étend pour 4 années-lumière. Elle est particulairement éclairée par deux étoiles, meme si on connaît plus de 45 étoiles qui se forment à l’intérieur.
  • Messier 81
    Elle est appelée aussi Galaxie de Bode, une galaxie spirale à peu près 12 millions d’années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Grande Ourse. Elle contient environs 250 milliards d’étoiles, donc elle est légèrement plus petite que la Voie Lactée. Une grande partte de l’émission infrarouge de la galaxie, qu’on peut voir dans cette image, est due à la poussière interstellaire, qui se trouve principalement dans les brax spiraux, où des étoiles nouvelles se forment. Les étoiles bleues et brillantes, qui sont à peine nées, réchauffent la poussière, qui émet des rayons infrarouges.
  • Messier 87
    Quand, en 1781, l’astronome français Charles Messier observait, dans la constellation de la Vierge, l’objet auquel il donnait le nombre 87 dans son catalogue, il était convaincu qu’il s’agissait d’une nébuleuse. En fait, M87 est une galaxie elliptique supergéante, une des galaxies les plus grandes de  l’Universe local. Elle est située à une distance d’environ 53 millions d’années-lumière de nous, et devenue très célèbre, parce que, en 2019, grâce au projet international Event Horizon Telescope, un groupe de plus de 300 astronomes ont réussi dans l’entreprise exceptionelle de réalizer la première image jamais prise du trou noir supermassive, qui se trouve dans son centre. 
  • Messier 94
    M 94 est une galaxie spirale, visible dans la constellation des Chiens de Chasse. On la voit  presque parfaitement de face. Elle devrait etre environs 16 millions d’années lumière loin… mais cette distance n’est pas encore certaine. Elle s’éloigne de nous à une vitesse de 370 km/s. Il semble que dans cette galaxie il n’y ait pas de matière noire… ce qui est très étrange!
  • Messier 100
    M100 est une galaxie spirale, placée en direction de la constellation de la Chevelure de Bérénice, à 55 millions d’années-lumière de nous. De la Terre, elle peut etre vue en face, donc on peut bien observer les bras de la spirale. Elle a une masse d’environs 160 milliards de fois la masse du Soleil, et son diamètre est très peu supérieur à celui de la Voie Lactée, 107mille années-lumière. Elle s’éloigne de nous à une vitesse de 720 km/s.
  • Milky Way (Voie Lactée)
    La Voie Lactée est la galaxie dans laquelle nous vivons, et qui abrite le Système Solaire. Le nom est dû au fait que, si le ciel nocturne est asset propre, on peut observer une bande plus lumineuse, qui rassemble au lait. Cette lueur,  en fait, est dû à quelque centaine de milliards d’étoiles, qui, avec le Soleil, brillent dans notre galaxie. C’est une galaxie spirale, qui s’étend environ 100mille années-lumière, et nous sommes plutôt en banlieue, à peu près 26mille années-lumière loin du centre. Heuresement… puisq’au centre il y a un trou noir trés gros!
  • Monkey Head Nebula (Nebulosa Tête de Singe)
    À la frontière nord de la constellation d’Orion, environ 6400 années-lumière de nous, il y a une nebuleuse de gaz et poussière qui s’appelle Tête de Singe a. Ce nom étrange provient de sa forme particulière, qui rappelle la tête d’une singe vue de profil. C’est une region caracterisée par beaucoup d’étoiles jeunes et d’autres qui vont se former. Sa couleur rouge dépend de sa composition: en fait, le résultat de l’interaction entre le rayonnement ultraviolet, emis par les ètoilee, et l’hydrogene, dont il est le composant principal.
  • Mountains of Creation (Montagnes de la Création)
    L’image montre le bord est d’une région connue comme W5, dans la constellation de Cassiopée, à 7000 années-lumière de la Terre. Cette région est dominée par une seule étoile massive, dont la position, en dehors de la zone de la photo, semble etre indiquée par les piliers en forme de doigts. Les piliers mêmes sont colossaux, et rassemblent une chaîne montagneuse. Imaginez qu’ils  sont plus de 10 fois plus grands que ceux de la Nébuleuse de l’Aigle. Le plus grand des piliers observés par Spitzer renferme des centaines d’ètoiles, qui sont encore en phase embryonnaire, tandis que le second plus grand pilier en contient plusiers douzaines.
  • Ngc 1333
    Ngc 1333 est une pétite nébuleuse diffuse, à 1000 années-lumière de la Terre, dans la constellation de Perseé. Elle fait partie de la Nuage de Persée, une des regions de formation d’étoiles de petite masse plus près du Système Solaire. La plupart de la lumière visible des étoiles jeunes dans cette region est éclipsée par l’épais nuage de poussière dans lequel elles se sont formées. Avec le télescope spatial Spitzer de la Nasa, les scientifiques ont étés capables de détecter la lumière infrarouge des ces objets, c’est à dire de regarder à travers la poussière pour comprendre comme sont nées les étoiles telles que notre Soleil. Les étoiles jeunes dans Ngc 1333 ne forment pas un seul amas, mais plutôt elles sont divisées dans deux sous-groupes. Un groupe est au nord, près de la nébuleuse rouge de l’image. L’autre groupe est au sud, où on peut voir des zones jaunes et vertes, dans la partie la plus épaisse de la nuage de gaz. Avec Spitzer, les scientifiques peuvent observer les chauds disques de poussière qui encerclent les étoiles qui se forment. En particulier, ils recherchent les différences des propriétés des disques de poussière des deux groupes, dans l’espoir de trouver quelques suggestions pour comprendre comme les étoiles et les planètes se forment dans cette belle region.
  • North America Nebula (Nèbuleuse de l’Amerique du Nord)
    C’est une nébuleuse à emission dans la constellation du Cygne, près de l’ètoile brillante Deneb. Siège d’importante formation stellaire, elle constitue la partie illuminée du grand système de gaz et poussière, connu comme Fissure du Cygne. Grâce à sa luminosité, à son extension et forme qui rassemble le continent nord-américain, est un des objets les plus photographés de l’hémisphère boréal.
  • Orion Nebula (Nébuleuse d’Orion)
    Le ciel d’hiver nous montre une des constellations les plus belles et lumineuses, la constellation d’Orion le chasseur. Si nous regardons au sud des trois étoiles qui en composent la Ceinture, le long de son Sabre, nous trouvons une nébuleuss très belle, souvent visible à l’oeil nu: la Nébuleuse d’Orion e. Elle est située à peu près 1270 annèes-lumière loin de nous, et est la region de formation stellaire la plus proche à notre Système Solaire. Probablement, l’objet cosmique le plus photographié dans l’absolu pour sa beauté, est aussi le plus étudié: sa proximité, en fait, en fait un lieu idéal pour étudier les processus qui conduisent à la formation, et puis à l’allumage des étoiles.
  • Perseus Nebula (Nébuleuse de Pérsee)
    Le protagoniste de cette image, c’est le nuage moléculaire de Persée o, un complexe de gaz et de poussière, qui s’ètend pour plus de 500 années-lumière dedans les Bras d’Orion, à peine à 1000 années-lumière loin du Système Solaire, en direction de la constellation de Persée, d’où elle tient son nom. Elle est siège d’un’abondance de jeunes étoiles, a attirè l’attention des astronomes pendant des decennies, et Spitzer ne pouvait pas ne pas regarder avec ses puissants yeux infrarouge. Les rayonnements infrarouge émis par la poussière génèrent une grande partie de l’éclat évident dans le nuage. Groupes d’étoiles, comme ceux près du coté gauche de l’image, émettent encore plus lumière infrarouge et illuminent les nuages voisines, comme le Soleil éclaire un ciel nuageux au coucher du Soleil. Une grande partie de la poussière vue dans cette zone émet peu ou bien pas de lumière visible (en effet, la poussière bloque la lumière visible) et est donc révélée plus clairement avec les observatoires infrarouge, comme Spitzer.
  • Pinwheel Galaxy (Galaxie du Moulinet)
    La Galaxie du Moulinet est une galaxie spirale dans la constellation de la Grande Ourse, et on peut la voir aussi avec les jumelles, parce que c’est une des galaxies les plus brillantes du ciel. Elle rassemble un peu à la Voie Lactèe, mais est presque deux fois plus grande.
  • Pleiades Cluster (les Pléiades)
    Connues aussi comme les Sept Soeurs, elles sont un très beau amas ouvert, visible à l’oeil nu dans la constellation du Taureau. Dans une ville, on peut compter cinq ou six étoiles visibles, mais dans un lieu plus sombre, on en peu compter jusq’à douze. Toutes ses composants sont encerclées par légères nuages à reflexion. Les Pléiads ne sont pas vraiment proches les unes aux autres, mais elles sont liées par la gravité, et ont un’origine commune.
  • Rcw 49 Star-Forming Region (Region de formation stellaire Rcw 49)
    Cette nébuleuse est une des crèches stellaires les plus prolifiques de notre galaxie. C’est seulement grâce au Spitzer Space Telescope de la Nasa qu’on peut voir les détails, pour la prémière fois, dans cette image. Elle est située à 13700 années-lumière loin de la Terre, dans la constellation sud du Centaure, et entre la sombre poussière, abrite plus que 2200 étoiles. Puisque beaucoup des étoiles dans Rcw 49 sont serties dans des plumes de poussière, elles ne peuvent pas etre vues à des longueurs d’onde visibles. Pourtant, aux yeux de Spitzer, qui fonctionnent dans l’infrarouge, Rcw 49 devient transparent. C’est un peu comme briser un rocher et trouver dedans merveilleux bouts de quartz.
  • Rcw 79 Bubble (Bulle Rcw 79)
    Rcw 79 est une nébuleuse visible dans la constellation sud du Centaure, à peu près 17200 années-lumière loin de la Terre. La bulle a un diamètre de 70 années-lumière, et probablement il a fallu environ un million d’ans pour se former, grâce aux rayonnements et aux vents des jeunes étoiles chaudes à son intérieur. Sur le bord chaud de la bulle, entre le gaz et la poussière, des nouvelles étoiles se sont formées (et se forment toujours). En particulier, le long du bord de la bulle, on peut voir au moins deux groupes des jeunes étoiles: on voit certaines entre eux à l’intérieur de la petite bulle lumineuse dans le coin inférieur gauche, tandis que un autre groupe d’étoiles bébé apparait près de l’ouverture, en haut à droite.
  • Rho Ophiuchi
    Dans cette image, les étoiles à peine nées surgissent de la couche de poussière du nuage de Rho Ophiuchi, une des regions de formation stellaire les plus voisines à notre Système Solaire. La nébuleuse se situe près des constellations du Scorpion et Ophiucus, à peu près 407 années-lumière de la Terre. À l’intérieur du grand nuage central, il y a plus de 300 étoiles jeunes, dont la moyenne de l’âge est seulement 300mille années: elles sont donc très jeunes par rapport à certaines des étoiles le plus anciennes de l’Univers, qui ont plus de 12 milliards d’années. Les couleurs dans cette image reflètent les témperatures des differentes étoiles et plusiers moments de leur evolution: les étoiles le plus jeunes sont encerclées par disques de gaz poussiéreux (qui apparaissent rouges), dont ils sont en train de se former. Les étoiles le plus évoluées, qui ont perdu leur matériel primordial, à partir duquel elles se sont formées, sont bleues.
  • Rosette Nebula (Nébuleuse Rosette)
    La Nébuleuse Rosette a est une region de formation stellaire qui ressemble à une petite rose. Pour sa beauté, elle est un des objets les plus photographiés de notre ciel nocturne. À son centre, on peut observer des étoiles bleues très chaudes, à peine nées. La Nébuleuse Rosette est une des regions de formation stellaire les plus brillantes dans le ciel nocturne, environ 5500 années-lumière loin de nous, en direction de la constellation de la Licorne.
  • Serpens Cloud Core (Nuage Coeur de Serpent)
    À peu près 750 années-lumière loin, les jeunes étoiles qu’on peut voir dans cette image sont situées à l’intérieur des frontières de la constellation du Serpent. Ce groupe contient seulement des étoiles de masse faible ou moyenne (comme notre Soleil, pour être clair), et ne présente pas d’étoiles massives et lumineuses, trouvées dans des regions plus grandes de formation stellaire, comme par exemple la nébuleuse d’Orion. Les points rouges, oranges et jaunes qu’on voit au centre de l’image, sont les etoiles fraîchement formées. En rouge, on peut voir aussi jets de matériel éjecté de ces jeunes étoiles.
  • Sombrero Galaxy (Galaxie Sombrero)
    Son nom rappelle le chapeau tipique du Mexique pour se protéger du Soleil. Ce qui en fait une des galaxies les plus photogéniques c’est qu’on la voit de coté: avec son disque plat, qui ressemble un frisbee, et ce halo lumineux dû à des milliardes de vieilles ètoiles. Elle se situe dans la constellation de la Vierge, et est trois fois plus petite que notre galaxie.
  • Spider Nebula (Nébuleuse de l’Araignée)
    Voici la Nébuleuse de l’Araignée, une nébuleuse à emission dans la constellation du Cocher. Ce nom a eté choisi parce qu’elle rassemble une araignée … et les araignées me font un peu peur.
  • Spitzer Space Telescope
    Une des caractéristiques de l’astronomie moderne est la capacité d’étudier la lumière provenante de l’Univers dans toutes ses fréquences possibles. Certains types de lumière peuvent etre étudier à terre (lumière visible, ondes radio), tandis que autres (rayons X et gamma, infrarouge, ultraviolet) ont bésoin des télescopes placés en dehors de l’atmosphère. Dans la deuxième catégorie, le télescope spatial Spitzer, lancé par la NASA en 2003, et en service jusq’qu début de 2020, nous a permis de sonder notre galaxie dans l’infrarouge, nous permettant de “voir” à travers épais nuages de gaz et poussière, et d’améliorer notre compréhension des mécanismes de formation stellaire.
  • Tarantula Nebula (Nébuleuse de la Tarentule)
    La Nébuleuse de la Tarentule est une region H-II très vaste, située dans le Grand Nuage de Magellan. C’est la plus grande region de formation stellaire connue dans le Groupe Local de galaxies. Elle a été le siège de l’explosion d’une supernova, dont la lumière nous est parvenue en 1987: la supernova SN 1987a, une des plus étudiées, en raison de sa proximité relative (elle a étée visible même à l’oeil nu, avec une magnitude apparente de 4,0).
  • Triangulum Galaxy (Galaxie du Triangle)
    Connue aussi comme M33, la Galaxie du Triangle o est un objet du ciel imposant. Elle se situe à seulement 3 millions d’années-lumière de la Terre et est la troisième galaxie en taille et nombre d’étoiles du Groupe local. M33 ne présente pas un noyau central et de bras de spirale bien définis, mais elle contient un’énorme quantité de gaz et de poussière, ce qui favorise une formation stellaire rapide, e la rend un objet très étudié par les astronomes. Elle a récemment été photographiée à nouveu par le télescope Hubble, en utilisant l’Advanced Camera for Surveys: le résultat est un’image record, une mosaïque de 54 images séparées, pour un total de presque 665 millions de pixels!
  • Trifid Nebula (Nébuleuse Trifide)
    La Nébuleuse Trifide si situe dans la constellation du Sagittaire, à 5400 années-lumière de la Terre. Elle s’appelle comme ça à cause des trois lignes sombres de nuages de poussière, qui la divisent en trois parties, même si on peut voir cette division beaucoup mieux dans un’image prise dans le visible, pas dans l’infrarouge. Dans l’image de Spitzer, on peut voir regions lumineuses, où se forment nouvelles étoiles. En particulier, dans toute la nébuleuse, Spitzer a découvert 30 étoiles énormes, qui sont en train de se former, et 120 étoiles nouveau-nées plus petites, soit dans les zones plus sombres et dans celles lumineuses. Dix des 30 grands embryons découverts par Spitzer, ont été trouvés dans quatre noyaux noir, ou “incubateurs” d’étoiles, où les étoiles naissent.
  • W33 Star-Forming Region (Region de formation stellaire W33)
    Voici la region de formation stellaire W33, prise par le Spitzer Space Telescope de la Nasa. Dans les granule jaunes, de nombreuses étoiles  grandissent. Même s’elles semblent très petites, elles sont plusières centaines ou milliers de fois plus grandes de notre Système Solaire. Les étoiles qui y sont, se trouvent dans un stade intérmediaire de leur vie (ces sont des étoiles adultes, pour ainsi dire), qui a lieu avant que le vent stellaire emis par les étoiles mêmes ne souffle le gaz et la poussière qui les entoure, comme cela a été le cas dans les bulles vertes avec l’intérieur rouge.
  • W5 Star-Forming Region (Region de formation stellaire W5)
    Elle est connue aussi comme Nébuleuse Âme ou Nébuleuse Embryon, et est une nébuleuse à environ 7600 années-lumière de la Terre, proche à un amas ouvert d’étoiles jeunes et chaudes de grande masse, qu’on peut voir dans la constellation de Cassiopeia. Dans cette region, plusières étoiles sont en train de se former.
  • Whirpool Galaxy (Galaxie Vortex)
    La Galaxie Vortex est une des galaxies les plus lumineuses et interessantes dans le ciel. Elle se situe dans la constellation des Chiens de chasse, à peu près 23 millions d’années-lumière de la Terre, et a un diamètre de 76mille années-lumière. Sa masse est environ 160 milliards de masses solaires, à peu près le 10 pourcent de la masse de la Voie Lactée. Elle fait partie d’un petit groupe de galaxies, appelé groupe de M51. Une grande partie de sa intense luminosité est due à la presence, dans ses bras, de jeunes amas stellaires. Au coeur de la galaxie, il y a un grand trou noir, autour duquel tourne tout. La Galaxie Vortex a étée la première don’t on a observé la structure à spirale.
  • Witch Head Nebula (Nébuleuse Tête de Sorcière)
    La Nébuleuse Tête de Sorcière (IC 2118) est une nébuleuse par réflexion, qui se situe dans la partie nord-est de la constellation de l’Éridan, illuminée par la brillante étoile Rigel, située à environ deux degrés à est. Bien que Rigel soit classifiée comme la seconde étoile plus brillante de la constellation d’Orion, en fait elle est la plus lumineuse, dépassant même Betelgeuse. La nébuleuse Tête de Sorcière est à environ 685 année-lumière de nous, dans la partie la plus extérieure du nuage moléculaire d’Orion.
  • Zeta Ophiuchi
    Zeta Ophiuchi est la troisième étoile plus lumineuse de la constellation d’Ophiuchus. C’est une étoile bleue, à 456 années-lumière du Systeme Solaire. Sa masse est environ 20 fois celle du Soleil; elle est 8 fois plus grande du Soleil, et 90mille fois plus lumineuse. Sa lumière bleue est affaiblie par la poussière interstellaire qui l’entoure. L’ètoile se déplace très rapidement et, le long de la direction du mouvement, elle a créé un front de choc visible dans l’infrarouge comme un grand arc. La formation de ce front de choc peut être expliqué avec une perte de masse de l’étoile d’environ une masse solaire tous les neuf millions d’années.

Descriptions par Silvia Casu, Marco Malaspina, Sara Ricciardi, Maura Sandri, Daniela Vergani, Fabrizio Villa.